• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
du 1 au 2

Maritime

 Basses pressions pays baltes
du 3 au 4

Maritime (polaire)

Crête anticyclone des Açores
du 5 au 10

Maritime (tropical)

Basses pressions proches de nos régions
du 11 au 17
Maritime Crête anticyclone des Açores
du 18 au 20

Maritime (tropical)

Dépression Ouest GB => Allemagne
 du 21 au 26 Maritime Dépression Irlande => Europe de l'Est
du 27 au 31
Maritime Complexe de basses pressions Sud Islande <=> Scandinavie

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

18.6

58.3 (18)

183.4

Normales 1981-2010*

18.4

73.5 (14.3)

200.7

Ecart

0.2

-15.2 (3.7)

-17.3

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour juillet 2017.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois de juillet 2017 a été caractérisé par des températures proches des normales, des précipitations légèrement déficitaires en quantité et légèrement excédentaires en fréquence, quoique toutes deux dans les normes, et par une insolation légèrement déficitaire mais bien dans les normes également. (Station de référence : Uccle).

On retiendra donc de ce mois de juillet 2017 un mois mitigé, avec quelques périodes de beau temps et de chaleur mais des périodes plus fraîches et des orages, surtout au sud et à l'est de notre territoire. La sécheresse s'est quand même un peu estompée durant ce mois de juillet, par rapport aux mois précédents.

 
Le premier jour du mois fut particulièrement maussade : températures fraîches,
grisaille et pluies furent au rendez-vous, comme ici à Henri-Chapelle.
Photo : Christiane Hock.

Le 1er juillet 2017, le temps est particulièrement maussade avec grisaille, fraîcheurs et fines pluies. En cause, une occlusion qui reste traîner près de nos régions. La combinaison d’un bon vent de nord-ouest avec un manque d’insolation génère des maxima frais pour la saison, souvent voisins de 17°C en plaine et de 13°C dans les Hautes-Fagnes. De l’air plus doux avec des maxima parfois supérieurs à 20° touche l’ouest du pays. Les précipitations resteront modestes voire insignifiantes sur l’ouest du pays, mais parfois abondantes sur l’est, jusqu'à 24 mm à Mont-Rigi et 17 mm à Bièvre.

Le lendemain, toujours un temps frais et gris, mais les quantités de précipitations seront plus faibles. La nuit suivante, de l'air maritime, temporairement d'origine polaire accompagnée d’un ciel nocturne très limpide, est responsable de minima bas pour la saison. À Elsenborn, le thermomètre descend jusqu’à 1.7°C tandis que Mont-Rigi affiche 4.8°C. En plaine, on observe aussi quelques valeurs plutôt fraîches, comme à Genk (6.4°C), Kleine Brogel (6.9°C) pour les plus fraîches. A Uccle, on enregistrera un minimum de 9.7°C

Le lendemain, 4 juillet, la tendance anticyclonique s’affirme. Les basses couches de l’atmosphère, cependant, restent humides un long moment : les brouillards et nuages bas seront lents à se dissiper. Mais les températures sont en hausse et la barre des 25°C sera parfois dépassée en plaine. Confirmation le lendemain avec un soleil plus généreux et des températures en hausse, cette fois souvent largement supérieure à 25°C sauf au littoral (présence d'une brise de mer). Parmi les températures les plus chaudes, on relèvera 29.5°C à Kruishoutem et 29.4°C à Angleur.

Le 6 juillet, la situation devient plus complexe, deux convergences préfrontales se dessinent à l’avant d’un front froid, qui s’approche de nos régions depuis le nord-ouest et vont générer des orages dans l'après-midi.

La première dégradation orageuse aborde le pays par le sud-ouest vers midi, puis se propage rapidement pour se retrouver sur le nord-est en début/milieu d’après-midi. Ces orages sont précédés d’un arcus visible sur de nombreuses régions. Toutefois les orages eux-mêmes sont assez désorganisés : il n’y en a pas pour tout le monde.

Une cellule orageuse assez costaude est signalée entre Charleroi et Nivelles, et elle se dirige vers Gembloux. D’autres cellules actives se forment notamment du côté de Ciney, de Liège, mais aussi au littoral. Du côté de Bruxelles, ce sont plutôt de fortes pluies qui sont signalées. Ces averses sont responsables, localement, de chutes significatives de la températures. À Bierset, où la température a eu l’occasion de monter plus haut, la chute est remarquable : on passe de 29.6°C à 14h et 17.1°C à 15h sous un violent orage.

Par la suite, le temps se remet au beau, d’abord sur l’ouest du pays, puis sur l’est. Ensuite arrive la deuxième dégradation orageuse en soirée. Avec un vent se remettant à souffler d’est à sud-est, les températures remontent fortement; dans la vallée de la Meuse, à Angleur, le maximum a même atteint 31.6°C.

La deuxième salve orageuse concerne dans un premier temps le littoral en soirée, avec là parfois à nouveau de très fortes chutes de température. À Coxyde, on passe brutalement de 27.2°C à 19h à 15.0°C à 20h, avec des rafales de vent montant jusqu’à 79 km/h. Non loin de là, à Dunkerque (FR), le vent atteint même 101 km/h, avec une température passant de 30.8°C (!) à 19h à 22.1°C à 20h. Plus tard, c’est le Hainaut qui est touché, ainsi que le Namurois et l’Ardenne.

En chiffres, nous avons les totaux de précipitations suivants (sur 24h) : Waremme : 17 mm, Barchon, Gembloux et Blankenberge : 13 mm pour les cotes pluviométriques les plus hautes observées (sur 24h). Ces totaux ne sont certes pas énormes, mais comme il s’agit le plus souvent de précipitations tombées en peu de temps, cela témoigne quand même d’averses consistantes.

La barre des 30°C aura été dépassée en quelques régions : la région liégeoise (30.1°C à Bierset et 31.6°C à Angleur, ainsi qu'en Gaume (30.1°C à Buzenol et 32.0°C à Aubange). Uccle ne se contentera que de 27.2°C. A noter aussi les remarquables 29.0°C à Coxyde.


Des mammatus sont présents dans le ciel de Gembloux en soirée de ce 6 juillet 2017,
preuve de l'instabilité de l'atmosphère.
Photo : Marc De Paemelaere.

Le 7 juillet, le front froid, situé derrière les lignes de convergences orageuses, finit par traverser le pays en deuxième moitié de nuit. Grâce à de faibles influences anticycloniques, le temps se remet très vite au beau.

Les vents d’ouest à nord-ouest à l’arrière du front froid ne font en fait que tempérer la chaleur, avec des maxima qui atteignent toujours 27 à 29°C en plaine et 25 à 26°C sur les hauteurs. Seul le littoral, directement exposé au vent de mer, connaît des maxima plus bas, de l’ordre de 23°C. Aux endroits privilégiés par contre (Gaume, vallées, sol sablonneux, …), les températures sont parfois fort proches des 30°C, voire la dépasse, comme à Angleur (30.2°C).

Les 8 et 9 juillet, le pays restera encore sous influence anticyclonique et le temps reste sec et souvent beau, même si les températures sont légèrement en baisse par rapport à la veille.

A noter que le 9 juillet, le sud du pays est affecté par une ligne orageuse dans l'après-midi. La nuit, de nouveaux orages se développent, avec des cellules concernant également l’est du pays. Cette deuxième vague orageuse donne de bonnes précipitations dans les Hautes-Fagnes avec 21 mm. Mais en amont, en Ardenne, ces orages ont parfois déversé bien plus de précipitations encore. Notamment la région autour de Rochefort a été touchée, avec 41 mm à Chanly (Wellin) et 22 mm à Humain. Ensuite, sur la route vers les Hautes-Fagnes, les pluies donnent 32 mm à Lierneux. On reste cependant loin des pluies diluviennes tombées ce jour sur Paris, avec 49.6 mm (sur un total de 67.7 mm) tombés en une heure (record absolu pour Paris) et des stations de métro inondées.  

A partir du 10 juillet, la tendance sera à nouveau à un temps mitigé et fort variable avec des températures plus fraîches et régulièrement des précipitations, mais aussi quelques belles périodes ensoleillées

La nuit du 11 au 12, deux noyaux dépressionnaires passent fort près de notre pays (juste au nord) avant de s’éloigner vers l’est en journée. Il s’ensuit des précipitations ici et là assez abondantes la nuit, surtout sur le nord du pays mais parfois aussi ailleurs. Quelques cotes de précipitations relevées le matin : Blankenberge : 29 mm, Stabroek : 26 mm et Chiny : 22 mm

En matinée, le temps est pluvieux un peu partout sur le pays, avec un front froid qui génèrera, à son passage des vents parfois forts avec de bonnes rafales, dépassant localement 80 km/h au littoral (83 km/h à Zeebruges, 79 km/h à Cadzand) et 60 km/h à l’intérieur des terres (65 km/h à Beitem et à Gosselies). Derrière celui-ci, de l’air instable arrive sur nos régions avec des cumulus et cumulonimbus alternant avec des éclaircies et générera de l’instabilité avec des orages sur le centre-est du pays, et plus tard sur l’est. Les cotes de précipitations (sur 24 heures) sont à nouveau assez abondantes : Stabroek : 27 mm, Genk : 20 mm ou Hasselt : 16 mm.

La nuit du 12 au 13 juillet a connu un important refroidissement nocturne, principalement aux endroits exposés comme à Elsenborn, station la plus froide cette nuit-là avec 0.8°C (la température la plus basse pour une deuxième décade de juillet sur la courte série disponible (1987-2017)). Précédemment, il avait fait 2.3°C le 20/07/1989 et le 11/07/1993. À noter que la valeur la plus basse pour juillet, à cette station, est de 0,0°C pour juillet (10/07/2015) et de –0,6°C pour le mois d’août (30/08/2007). En comparaison, Mont-Rigi n'est descendue "qu'à" 4.0°C. A Uccle, ce sera aussi la température minimale la plus basse du mois, avec 8.8°C.

En journée du 13 juillet, malgré un bon ensoleillement, les températures resteront assez modestes avec 18 à 20°C au littoral, 21 à 23°C en plaine et 18 à 19°C sur les hauteurs. Le beau temps (assez) frais, jadis fréquent dans nos régions même en été, est devenu de plus en plus rare ces dernières années, où les températures tendent à s’envoler dès que le soleil apparaît.

Le 14 juillet, l’anticyclone (mobile) s’est rapidement éloigné sur le continent et des perturbations, sous la forme de deux fronts occlus fusionnant en journée, déterminent à nouveau le temps sur nos régions. Le passage de l’occlusion « booste » les averses, qui prennent parfois un caractère orageux, voire violent. À Essen, on relève 23 mm d’eau. En région liégeoise, où il tombe 13 mm à Liège même et 11 mm à Waremme et à Herve, on observe un bel arcus. Près de là, à Bierset, on note quelques rafales de vent (54 km/h) et une chute de la température passant de 20.8°C à 16h à 14.3°C à 17h.


Ciel pré-orageux avec arcus, le 14 juillet 2017 à Slins.
Photo : Webcam MeteoBelgique de la station de Slins (Christophe Remy).

Si le 15 juillet les anticyclones reprennent de l’influence sur nos régions, ils se placent cependant assez mal, avec la partie sud des perturbations qui affecte notre temps. Bien qu’il ne pleuve presque plus, le temps est assez gris et monotone sur notre pays.

La seconde partie de la deuxième décade sera à nouveau de plus en plus douce, pour culminer au niveau des températures le 19 juillet mais des orages mettront déjà fin à la courte période de (relative) chaleur. Cette dégradation orageuse se présente sous une forme désormais classique, avec des lignes de convergence à l’avant d’un front. Comme le 6 juillet dernier, notre pays a été frappé par deux lignes orageuses marquées, une première traversant notre territoire à la mi-journée et une seconde durant la nuit.

Bien que de l’activité orageuse ait déjà été observée dans la région côtière tôt le matin, le temps est souvent encore assez beau en début de matinée. Les développements convectifs prennent des allures parfois angoissantes dès le milieu de la matinée dans le Hainaut occidental, en fin de matinée au centre du pays et à la mi-journée en province de Liège.

Avant cela, la température parvient à monter jusqu’à 26.9°C (10h) à Chièvres ; 28.4°C (11h) à Zaventem ; 29.3°C (13h) à Schaffen et 29.2°C (12h) à Bierset. À noter qu’à Bierset, le minimum a déjà été très élevé, avec 23.1°C. A Uccle, on enregistrera 29.5°C vers 11h. Ce sera la valeur de température la plus ékevée de ce mois de juillet 2017.

Les orages sont parfois violents et accompagnés de grêle, tandis que des rafales font fortement chuter la température. La plus forte rafale officielle est celle d’Uccle avec 61 km/h, mais le cœur froid de l’orage est passé à côté de cette station.

L’après-midi, les températures remontent ou restent élevées, avec des valeurs qui atteignent 31.7°C à 16h à Beitem ; 29.6°C à 19h à Chièvres ; 29.5°C à 18h à Gosselies, mais « seulement » 26.7°C à 19h à Bierset. Dans certaines régions, l’air est par ailleurs très moite en après-midi, avec ici et là des points de rosée supérieurs à 20°C (Florennes : 20.4°C, Beitem : 22.1°C). Par la suite, l’air se dessèche quelque peu en soirée, notamment au centre, centre-sud et centre-ouest du pays.

Les orages nocturnes de la deuxième vague touchent plus particulièrement Bruxelles vers 1h30, où l’activité électrique est intense, avec des pluies brèves mais fortes. À Zaventem, on mesure 13 mm d’eau pour cette deuxième offensive. Plus tard dans la nuit, c’est le sud-est du pays qui est affecté par les orages.

Au total sur 24 heures, on note entre autres comme précipitations 28 mm à Bruxelles-NOH, 23 mm à Herve, 21 mm à Botrange, 20 mm à Bruxelles-Koekelberg, Braine-le-Château, Montignies-sur-Sambre et Chaineux, 19 mm à Mont-Rigi, 18 mm à Blankenberge, 17 mm à Pont-de-Loup, 16 mm à Poederlee, et 14 mm à Bierset, Zaventem et Retie.

Les températures maximales les plus élevées de cette dernière journée très chaude : Beitem : 32.1°C ; Passendaele : 31.9°C ; Semmersake : 31.7°C ; Kleine Brogel : 31.6°C ; Aubange et Angleur : 31.2°C.

En effet, dès le 20 juillet, de l'air plus frais concernera progressivement nos contrées. L’arrivée de l’air plus frais se fait en deux temps. D’abord, après le passage de la seconde vague orageuse de la nuit, liée à une convergence pré-frontale, nous nous retrouvons dans de l’air maritime encore assez doux et faiblement perturbé. Ensuite le front froid, qui traverse notre pays durant l’après-midi, nous amène l’air maritime frais.

Les températures minimales, en dépit des outflows orageux, restent élevées avec des valeurs de 17 à 19°C, localement 20°C (Angleur : 20.1°C).

Le matin du 21 juillet sera quant à lui frais avec des minima descendant souvent en dessous de 10°C (Uccle : 9.9°C). En général, les valeurs sont de 8 à 12°C en Basse et Moyenne Belgique et de 6 à 7°C en Haute Belgique.

Le 22 juillet 2017, une dépression située au sud de l’Irlande se déplace vers le sud-ouest de l’Angleterre envoie plusieurs perturbations vers notre pays. Un nouveau noyau apparaît d’ailleurs déjà sur l’Irlande. Le flux restant méridional, les températures sont assez élevées, ce qui donne localement un caractère plus violent aux perturbations, et des orages éclatent parfois le soir.

Les précipitations sont très variables d’un endroit à l’autre, avec quelques cotes assez importantes : Bièvre : 23 mm, Chanly (Wellin) et Montignies-sur-Sambre : 19 mm, Libin (Transinne) : 15 mm. En Province d’Anvers, on note également de l’activité orageuse en soirée, avec 11 mm d’eau à Stabroek. Une zone de convergence, créée entre un couloir de vents de sud-sud-est sur le centre du pays (de Florennes à Anvers en passant par Bruxelles) et une brise de mer fort pénétrante de nord-nord-ouest, n’est sans doute pas étrangère à ces orages.
Les températures, assez variables en fonction de l’insolation, varient entre 22 et 27°C en plaine (20°C au littoral) et entre 21 et 23°C sur les hauteurs.

Le 23 juillet, le temps perturbé va se poursuivre avec des vents plus « maritimes » nous vaut un temps assez humide, nuageux et plus frais. Les précipitations sont à nouveau fort irrégulières, avec quelques bonnes cotes : Blankenberge : 18 mm, Kallo : 14 mm, Mont-Rigi et Aubange : 13 mm...

Le 24 juillet, les dépressions s’éloignant vers l’est, vers le continent, le flux s’oriente progressivement au nord-ouest , avec un temps instable et frais pour la saison sous un ciel variable avec cumulus et cumulonimbus générant des averses parfois orageuses avec des précipitations non négligeables. (Gosselies et Beausaint 20 mm, Pont-de-Loup : 18 mm, Mont-Rigi : 17 mm, Bièvre : 16 mm, Ellignies-Saint-Anne : 15 mm... Mais comme d’habitude dans ce genre de situation, quelques localités sont épargnées, avec parfois même 0 mm de précipitations. A noter l'observation, à la cote belge d'une trombe marine au matin de ce 24 juillet. Si elles ne sont pas rares, les trombes n'en restent pas moins spectaculaires et sont nettement moins dangereuses que les tornades terrestres.


Trombe marine spectaculaire photographiée à Blankenberge en matinée du 24 juillet 2017.
Photo : Shana Van Hijfte.

Le lendemain, le 25, les vents de nord-ouest persistent, mais avec un temps un peu moins instable. L’activité orageuse se fait rare et se cantonne à l’extrême sud du pays, mais quelques cotes de précipitations importantes sont encore observées ici et là, avec par exemple 18 mm à Mont-Rigi, 14 mm à Koersel, 13 mm à Elsenborn et 13 mm à Chaineux. Mais de nombreuse stations, désormais, ne recueillent plus aucune précipitation.

Le  26 juillet, de l’air maritime plus doux, avec de faibles hausses de pression (avec 1010 mb, pas encore vraiment anticyclonique), puis de faibles perturbations, nous vaut une journée raisonnablement estivale. Les températures, notamment, sont en hausse avec le plus souvent 24-25°C en plaine et 19-20°C sur les hauteurs. Ici et là, le seuil de la journée d’été est atteint, notamment sur l’ouest du pays avec 25.7°C à Chièvres et 25.5°C à Beitem.

Poursuite d'un temps variable le 27 et le 28 juillet. Le 29, de l’air nettement plus chaud va nous concerner consécutif à un front chaud passant sur notre pays. Un front froid qui s’immobilise sur la côte belge avant de légèrement reculer le soir et la nuit sous l’impulsion d‘une ondulation. En conséquence ce sera le littoral qui connaît le plus mauvais temps. Toute la matinée jusqu’en début d’après-midi, on y observe un ciel couvert avec bruines et pluies, accompagnées d’un vent soutenu. Ensuite on note des éclaircies mais les pluies reviennent vite, cette fois-ci sous forme d’averses. En début de soirée notamment, une ligne d’averses virulente passe de WSW à ENE sur la mer et le littoral jusqu’à quelques kilomètres à l’intérieur. Ces averses s’accompagnent d’une activité orageuse sur l’extrême ouest du littoral, tandis qu’à Zeebruges, c’est la pluie qui est forte, avec 11 mm sur une heure. Au total, on mesurera 18 mm à Zeebruges et 22 mm à Blankenberge. Mais Wingene et Beitem n’enregistrent plus que 1 mm d’eau, alors que Coxyde, à peu de kilomètres de la mer, ne reçoit que 3 mm.

Vers l’intérieur des terres, le temps devient rapidement chaud et exempt de précipitations. Au centre et à l’est du pays, on observe une quantité variable de stratocumulus et d’altocumulus avec parfois de belles éclaircies. Au sud du pays, les éclaircies sont encore plus larges.

Les températures : 23 à 24°C à l’ouest et au nord de la plaine flamande, 25 à 26°C au centre et près de 27°C au centre-est, centre-sud et centre-sud-ouest du pays, ainsi que dans certaines vallées. Sur les hauteurs, on mesure de 22 à 24°C.

Dans la nuit suivante, l’air doux regagne même du terrain, tandis que des températures surprenantes sont observées au petit matin dans de nombreuses régions. À Uccle par exemple, la température remonte à 22.8°C à 2 heures, tandis qu’à Zaventem, on note un saut marqué avec 19.1°C à 2 heures et 22.0°C à 3 heures. À Anvers, l’air doux arrive plus tardivement, avec 16.7°C à 4 heures et 21.0°C à 5 heures. Cette remontée d’air doux s’accompagne d’une vieille ligne de convergence pré-frontale d’origine thermique, qui provoque un peu d’activité orageuse sur le massif ardennais, avec 5 mm de précipitations à Bertrix.

À l’exception de l’ouest et du nord du pays, les températures minimales enregistrées ce matin du 30 juillet sont très élevées partout. À Bierset et Kleine Brogel, le minimum ne descend pas en dessous de 20°C, avec respectivement 20.0 et 20.2°C. À Uccle, le minimum de la nuit est de 19.9°C, et 19.8°C à Beauvechain.

Lors du passage d’un pseudo-front, le vent augmente sensiblement, mais on reste dans l’air doux. À Uccle, on note des rafales de 61 km/h par 21°C à 9 heures. Des rafales similaires sont à nouveau enregistrées à cette station à 11 heures, cette fois-ci au passage du front froid, avec une légère baisse de températures sous les averses. Mais l’air à l’arrière du front n’est pas très froid non plus, et les températures remontent, même si c’est un peu moins que la veille.

La dernière journée du mois, le 31, va être intéressante météorologiquement parlant.

En effet, des orages à répétition, parfois d’une rare violence, envahissent la Gaume et, d’une façon générale, le sud du pays peu après 20 heures et persistent parfois des heures et des heures. Des grêlons au diamètre supérieur à 3 cm a même été signalé à Halanzy.
En chiffres de précipitations, nous avons : Chiny (Pin) : 34 mm, Torgny : 28 mm, Rossignol : 26 mm, Virton : 26 mm, Frassem : 25 mm, Aubange : 22 mm, Buzenol : 21 mm pour les cotes supérieures à 20 mm.

 
Ciel orageux à Baisy-Thy, le 19 juillet 2017.
Photo : Jérémy Lokuli (Jérémy L. Weather Photography).

 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201707temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201707prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Le mois dernier, lors de nos dernières tendances saisonnières, nous vous avions annoncé un mois de juillet comme suit : "D'abord médiocre, puis variable, ensuite estival et enfin orageux."
C'est exactement ce qui s'est passé. Les premiers jours furent effectivement vraiment maussades, frais, sombres et pluvieux, suivi d'un temps variable, alternant éclaircies et averses, parfois orageuses; ce type de temps se prolongeant en seconde décade. Une fin de seconde décade nettement plus estivale, mais devant rapidement composer avec un temps de plus en plus orageux : ce fut bien le cas. Nous voyions seulement une dernière décade plus chaude de ce qu'elle fut réellement, même si comme prévu, elle dut composer avec les orages. Ceux-ci furent d'ailleurs, comme prévu aussi, plus importants et plus nombreux au sud et à l'est de notre territoire. Ainsi ces régions furent bien en excédent hydrique pour ce mois de juillet, les valeurs d'Uccle ne reflètent pas vraiment la tendance du pays. Seul le Tournaisis aura été plus sec encore.

Les Tendances saisonnières pour juillet 2017
(publiées le 30 juin pour nos abonnés Premium)



juillet 2017

Indice confiance : 70%
D'abord médiocre, puis variable, ensuite estival et enfin orageux.
Température
(écart à la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement supérieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Si les premiers jours seront soumis à un temps (très) médiocre, une amélioration se dessinera pour la suite de la première décade : d'un temps d'abord frais, on reviendra aux valeurs de températures conformes aux valeurs saisonnières, voire même un peu au delà. Mais le temps restera assez variable et les périodes de temps plus ensoleillé devront partager la décade avec des passages nuageux et des averses, parfois orageuses.
Ce type de temps devrait se prolonger en cours de seconde décade, avant une amélioration sensible des conditions météorologiques en fin de décade : le retour d'un temps pleinement estival est ensuite prévu, avec le retour de la chaleur. Mais une tendance orageuse s’affirmera au cours de la dernière décade : les orages, en remontant d'Espagne via la France, pourront être intenses, surtout au sud et à lest de notre pays, comme c'était déjà le cas en juin dernier.

Newsflash

  • Résumé juillet 2017

    Résumé juillet 2017

    juillet 2017 a été caractérisé par des températures, des précipitations et par une insolation proches des normales.
  • Tendances saisonnières du 31 juillet

    Tendances saisonnières du 31 juillet

    Quelles sont les tendances prévues pour cette fin d'été ? Détails pour les 3 prochains mois pour nos abonnés PREMIUM.
  • Résumé climatologique de juin 2017

    Résumé climatologique de juin 2017

    Juin 2017 : des températures très exceptionnellement excédentaires, des précipitations et une insolation globalement dans les normes.
  • Il y a 50 ans : tornades en Belgique

    Il y a 50 ans : tornades en Belgique

    Les 23, 24 et 25 juin 1967, l’Europe du nord-ouest (et la Belgique) a sûrement connu l’un des pires épisodes tornadiques de son histoire.

Prochains jours

Dimanche 10° 21°
Lundi 12° 19°
Mardi 14° 24°
Mercredi 15° 28°
Jeudi 12° 23°

Relevé à 21:00

  • Ostende : 16°
  • Gand : 17°
  • Anvers : 17°
  • Bruxelles : 17°
  • Charleroi : 17°
  • Namur : 16°
  • Liège : 16°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Montignies/Samb. à 21:05
Température : 16.9°C
Pression : 1024 hPa
Humidité : 68%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Sud-Ouest (très faible)