• Se connecter

Vous ne l'avez sans doute pas raté : un ouragan tropical s'approche de l'Europe !
Il n'y a évidemment aucune crainte de voir dans notre pays des images de dégâts que l'on a vu dans les Caraïbes lors du passage d'Irma.
Cependant, il nous semblait important de faire un article sur le sujet, parce que l'ouragan aura quand même un effet sur le climat de nos régions, à court et moyen terme. Et puis parce que, ici encore, il s'agit d'un ouragan à la trajectoire et aux caractéristiques très particulières.

Explications.


Vue satellite prise au matin du 14 octobre 2017. On voit clairement l'ouragan Ophelia,
à ce moment en catégorie 2, en bas à gauche.
source de la photo : EUMETSAT

mb_hr_blue_ball.gif

Ophelia : une petite présentation

L’ouragan Ophelia est le seizième système tropical, en excluant la tempête tropicale potentielle Dix, de la saison 2017 dans l'océan Atlantique nord. Formé à partir d'une onde frontale le 6 octobre, il devient une dépression tropicale le 9, une tempête tropicale le même jour et un ouragan le 11 octobre. Il devient ainsi le dixième ouragan atlantique consécutif de la saison 2017.
Tôt le 9 octobre, le système s'est complètement transformé en un cyclone tropical. La dépression tropicale a continué à se renforcer, devenant la tempête tropicale Ophelia à 15 h UTC.
C'est le 11 octobre à 21h UTC que Ophelia a été classée en ouragan de Catégorie 1 sur l'échelle de Safir-Simpson. En fin de journée du 12 octobre, Ophelia passait en Catégorie 2. 

UPDATE 15/10 : depuis la fin d'après midi du 14 octobre, Ophelia est passé en catégorie 3 ! A l'heure actuelle (15 otctobre à 8h, elle l'est toujours).

Actuellement proche des Açores, les prévisions des modèles météorologiques voient un retour vers un ouragan de catégorie 1 dans les prochaines heures et un déplacement vers le nord-est en direction de l'Irlande. Il s'agit ci-dessus de la position et de l'évolution prévue les prochains jours. Tout en bas de l'article, vous trouverez la même carte en temps réel afin de suivre l'évolution, à la fois du positionnement mais aussi de l'intensité du phénomène.


Carte synoptique prévisionnelle de la position le dimanche 15 octobre à midi :
l'ouragan Ophelia, en route vers l'Irlande, se trouvera au large du Portugal.
Source : KNMI

mb_hr_blue_ball.gif

Un ouragan tropical en Europe ?

 Il n'est pas rare qu'une tempête extra-tropicale, reste d'ouragan, touche ou frôle l'Europe de l'Ouest. La carte ci-dessous illustre d'ailleurs le trajet et l'intensité de certaines d'entre-elles. La plupart du temps d'ailleurs les restes de ces ouragans sont phagocytés par le rail des dépressions frontales de l'Atlantique Nord.


Quelques trajectoires d'ouragan qui sont venus venus mourir, le plus souvent sous forme 
de dépression extra-tropicale atténuée sur le continent européen. 
A ce jour, seule Debbie en 1961, a gardé son caratère d'ouragan au moment 
de toucher... l'Irlande, en 1961. Comme Ophelia cette année ?

Cependant, normalement, quand des tempêtes tropicales touchent notre continent, il ne s'agit plus d'ouragan, rétrogradées en tempêtes ou dépressions tropicales. On se souviendra, assez récemment, de l'ex-ouragan Vince, qui, en 2005 (année qui restera dans les annales en ce qui concerne la fréquence et l'intensité des phomènes cycloniques atlantiques), qui, comme Ophelia cette année, était né à l'extrême-est de l'Atlantique et avait pris directement la direction du nord-est. Il touchera la péninsule ibérique au stade de dépression tropicale le 11 octobre. Il n'était resté que furtivement qu'au stade d'ouragan de catégorie 1 le 10 octobre.

La seule exception, jusqu'à aujourd'hui, fut Debbie en 1961 : c'est le seul ouragan répertorié connu, qui, jusqu'à présent a touché le continent européen en gardant son caractère d'ouragan (de catégorie 1). Il a touché les côtes occidentales de l'Irlande. En attendant Ophelia cette année ?

mb_hr_blue_ball.gif

 Quelles conséquences à court terme sur le temps à prévoir en Europe et en Belgique ?

Quelques mots d'abord sur la trajectoire assez inhabituelle de l'ouragan. Née à l'est de l'Atlantique, la dépression atlantique n'a pas pris la trajectoire "classique" qui l'envoie vers l'ouest et les Caraïbes, longeant ensuite les côtes américaines et repartant vers l'est au nord de celles-ci. Ici, la dépression, puis l'ouragan ont pris une direction nord-est, ce qui n'est pas unique, mais rare. Ce qui est unique c'est que cette fois, le système s'est transformé en ouragan de catégorie 2. Cela n'a été possible que grâce aux températures plus élevées que la normale des zones de naissance et de développement du système dépressionnaire tropical. Sa trajectoire aura sans doute été conditionnée par la présence d'un anticyclone stable et puissant sur nos régions.
 
La présence conjointe de cet anticyclone, et de l'ouragan Ophélie joue le rôle d'une puissante pompe à air chaud : outre l'air chaud transporté par Ophelia, il y a une sapiration par celle-ci, sur le lanc ouest de l'anticyclone, d'air sutropical. Des températures exceptionnelles vont sans doute être atteinte dimanche et lundi dans nos contrées, digne d'un beau jour de juillet. Nos modèles de prévision météorologiques ont sans doute largement sous-estimé ces températures, ce qui est somme toute logique puisque il s'agit d'une situation tout à fait inédite pour elles. Pour preuve, la température absolument incroyable de 41.1°C enregistrée à Pàjara, Las Palmas aux Canaries ce vendredi 13 octobre 2017 à l'avant d'Ophelia. Nous sommes à mi-octobre !
 
Il faudra suivre la trajectoire de l'ouragan et son imbrication dans le système dépressionnaire atlantique (qui apportera pas mal d'humidité, et donc de précipitations potentielles), d'abord lors de son arrivée sur l'Irlande, prévue dans la journée du lundi 16 octobre - avec à son passage des rafales estimées à l'heure actuelle à 130 km/h - puis ensuite quand il se sera intégré dans le rail dépressionnaire atlantique frontal.
Alors, après l'été, le retour brusque de l'automne en dernière décade d'octobre ? Cela rejoindrait en tout cas, pour les deux cas, nos prévisions émises lors des dernières tendances saisonnières des 31 août et 30 septembre derniers. 
 
Anomalie de geopotentiel à 500hpa (situation prévue lundi 16 octobre à oh UTC):
on remarque bien la présence d'un fort anticyclone sur le continent européen
et la présence de l'ouragan Ophelia au large de la France.
Source : Run GFS, génération MeteoBelgique.
 
Température à 850 hPa (environ 1500 m) : on remarque nettement la montée d'air subtropical
sur le flanc ouest de l'anticyclone, l'ouragan Ophelia jouant le rôle de véritable aspirateur
d'air chaud sur nos contrées.
Source : Run GFS, génération MeteoBelgique.

mb_hr_blue_ball.gif

Suivi en temps réel et trajectoire prévue d'Ophelia

  
Position en temps réel d'Ophelia et calculs de sa trajectoire future.
Attention les heures sont en EDT (fuseau horaire New York) : ajouter 6 h pour heure belge.
 
mb_hr_blue_ball.gif

Epilogue

C’est au large de la Bretagne qu’Ophelia a perdu son statut d’ouragan tropical la nuit du 16 au 17 octobre 2017, le centre national des ouragans américain NHC l’ayant déclassé en tempête post-tropicale, soit quelques heures avant son arrivée sur les côtes occidentales irlandaises.
Pourtant, au moment de toucher terre, Ophelia gardera des vents d’ouragan de catégorie 1.

C’est d’ailleurs ce qui a dû vraisemblablement se passer avec l’ouragan Debbie en 1961, qui a aussi touché l’Irlande avec des vents d’ouragan de catégorie 1 mais, qui, comme Ophelia, avait perdu son cœur chaud, typique de l’ouragan tropical pour devenir une tempête post-tropicale, même s’il est difficile de le prouver pour Debbie, les moyens scientifiques et techniques n’étant pas les mêmes à l’époque qu’actuellement.

Quoi qu’il en soit, jamais un ouragan de type 3 n’aura été aussi à l’Est de l'Atlantique et jamais un ouragan (avec ses caractéristiques tropicales avant d’être déclassé) n’aura été aussi proche des côtes européennes.

 

L'ouragan Ophelia, en pleine maturité dans sa catégorie 2.

Newsflash

  • Les Noëls blancs en Belgique

    Les Noëls blancs en Belgique

    Analyse statistique sur l'enneigement à Noël en Belgique durant ces 30 dernières années.
  • Résumé octobre 2017

    Résumé octobre 2017

    Octobre 2017 : températures anormalement excédentaires, quantité de précipitations anormalement déficitaires, insolation normale
  • Neige en automne : pas si rare ?

    Neige en automne : pas si rare ?

    La neige est évidemment surtout présente en hiver, mais il arrive parfois qu'elle arrive dès l'automne, dans nos Hautes Fagnes bien sûr,mais parfois aussi dans le reste du pays.
  • Tendances saisonnières du 31 octobre

    Tendances saisonnières du 31 octobre

    Que nous réserve l'hiver cette année ? Pour tout savoir jusqu'à trois mois, via notre abonnement PREMIUM
  • Flash du 17 octobre: Soleil rouge !

    Flash du 17 octobre: Soleil rouge !

    Ce matin beaucoup de Belges l'auront vu : un soleil rouge-orangé, alors que le soleil était déjà levé depuis un bon moment. Explications.

Prochains jours

Mardi 10° 11°
Mercredi 12°
Jeudi 15°
Vendredi 10°
Samedi 10°

Relevé à 18:30

  • Ostende : 11°
  • Gand : 11°
  • Anvers : 11°
  • Bruxelles : 10°
  • Charleroi : 9°
  • Namur : 8°
  • Liège : 9°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Beausaint à 18:39
Température : 6.4°C
Pression : 1015 hPa
Humidité : 96%
Précipitation (24h) : 3 mm
Vent : Sud-Ouest (faible)