• Se connecter

Vague de chaleur en Belgique : le bilan : la Belgique a connu une vague de chaleur ces derniers jours; la dernière datait de début juillet 2015.
Certains parlent de vague de chaleur "historique" : la réalité est loin du compte : ce fut une vague de chaleur assez banale, même si des éléments remarquables sont néanmoins à mettre en avant.


mb_hr_blue_ball.gif

Des températures caniculaires ou une vague de chaleur ?

Il est utile de rappeler certains termes que l'on emploie souvent, parfois à mauvais escient : il convient donc d'abord de rappeler ici quelques définitions.

Une vague de chaleur est définie en Belgique par la succession de minimum 5 jours de températures maximales supérieures à 25°C, dont au moins trois sont supérieures à 30°C. (Station de référence : Uccle)

Une journée de canicule est une journée durant laquelle la température est montée au dessus de 30°C, une journée d'été est une journée durant laquelle la température maximale a dépassé les 25°C.
On peut donc aussi reformuler la définition de vague de chaleur par une période comptant minimum 5 jours d'été successifs, parmi lesquels on retrouve au moins trois jours caniculaires.

mb_hr_blue_ball.gif

 La première vague de chaleur officielle en Belgique depuis juillet 2015.

Si elles ne sont pas rares, chez nous, les vagues de chaleur ne se présentent pas chaque année, des périodes de près de 10 ans sans vague de chaleur ont eu lieu au début du siècle ou plus près de nous, dans les années 80. Un dossier d'étude statistique des vagues de chaleur en Belgique depuis 1901 avait été publié l'année dernière : vous retrouverez le lien ici.
 
Voici d'ailleurs, tiré de cet article un graphe mis à jour avec les données de la vague de chaleur que l'on vient de connaître (en rouge).
Différents paramètres sont repris :
 
  • La durée : le nombre de jours de la vague de chaleur.
  • Le poids : en degrés jours avec 20°c de température moyenne comme référence : une température moyenne de 22.3°C aura un poids de 2.3, une de 19.5°C un poids de -0.5
    On fait la somme de ces degrés jours pour toute la période répondant à la définition de vague de chaleur.
  • L’intensité : ou le poids par rapport à durée : des vagues de chaleur peuvent être longues et modérées, d’autres courtes mais intenses. Ce paramètre nous permettra d’avoir un indicateur intéressant à ce niveau.
Nous y retrouvons en abscisse l'intensité de la vague de chaleur, en ordonnée le nombre de jours de la période de la vague de chaleur. La taille des sphères (une par vague de chaleur) est proportionnelle au poids de la vague de chaleur tel que défini ci-dessus.  Les couleurs des sphères sont les suivantes : jaunes, pour les années avant 1988 et oranges après cette date, date à laquelle le réchauffement climatique a commencé à se faire sentir de façon plus nette en Europe. La sphère de couleur rouge est celle de cette fin août 2016, afin de pouvoir plus facilement la comparer avec les autres.



Chart will load here

Que peut-on en déduire ?
1. La vague de chaleur reste de courte durée (5 jours) avec un poids assez modeste; seule l'intensité est plus remarquable, mais on est loin de l'intensité de la vague de chaleur de l'année dernière.
2. Oui des vagues de chaleur aussi tardives, sinon plus, se sont déjà produites dans le passé à Uccle. Ce n'est donc pas "historique" comme on a pu le lire dans certains médias. Oui c'est sans doute la plus tardive du 21e siècle (mais on en est à la 16e année seulement, et c'est largement insuffisant au niveau statistique, où 30 ans est le minimum).
Des vagues de chaleur plus tardives ont eu lieu en 1930 et 1942 (du 26 au 31 août), sans oublier la fameuse vague de chaleur de 1947, du 10 au 28 août, qui n'a que peu à envier à celles, historiques, de 1976 et 2003 !
Théoriquement, des vagues de chaleur sont possibles en septembre à Uccle, même si cela n'est pas encore arrivé. Mais des températures supérieures à 30°C sont possibles jusqu'au 20 septembre grosso modo, donc, gageons qu'avec le changement climatique, une vague de chaleur sera dans un avenir proche également observée en septembre.
 

Pour Uccle, la journée la plus chaude de cette vague de chaleur fut celle du 25 août 2016 avec 32.5°C, ce qui est somme toute assez banal, mais on a atteint des valeurs remarquables, sinon des records, dans d'autres stations du réseau synoptique.

La veille, le 24 août 2016, de façon tout à fait remarquable; c'est à la Côte, et plus principalement à Coxyde que la température la plus élevée de la journée en Belgique, avec une valeur record de 34.9°C, loin devant le record de 32°C enregistré durant une dernière décade d'août en cette station (21/8/1997). Habituellement, on attend des températures les plus élevées lors d'une vague de chaleur en Gaume ou en Campine. Deux éléments ont rendu cela possible : les températures étaient les plus élevées à l'ouest de notre pays, contrairement à la vague de chaleur de 2015 où c'était l'est de notre territoire qui était concerné. Ensuite, avec un vent assez soutenu de Sud-Est, il a empêché la brise marine de rafraîchir le littoral, comme cela sera le cas les jours suivants. D'autres stations battaient aussi leur record décadaire (Middelkerke, Beitem, Gosselies, Hastière...)

Le samedi 27 août ce sera l'est du pays à connaître des températures élevées, parfois également des records décadaires : Gosselies (34.9°C), Bierset (34.6°C); records décadaires également pour Florennes et Dourbes.

Les températures les plus chaudes de cette vague de chaleur en Belgique, ont été enregistrées ce jour là : Buzenol : 35.3°C, Ernage 35.2°C.

 

mb_hr_blue_ball.gif

Explication synoptique.

 
.6

Un anticyclone sur l'Europe de l'Est, une dépression sur le proche Atlantique : entre les deux des courants méridionaux, très chauds, peuvent atteindre nos régions. Secs au début, ils se sont nettement humidifiés le samedi, rendant la chaleur difficilement supportable : s'il a parfois fait plus chaud les jours précédents, l'humidité rend plus difficile le refroidissement des corps via la transpiration : les Canadiens l'ont bien compris et utilisent un index tenant compte non seulement de la température mais aussi de l'humidité de l'air : il s'agit de l'humidex. Dans certaines régions samedi, cet indice était supérieur à 40 : on est, à cette valeur, à un niveau d’inconfort particulièrement élevé.
 
Cette humidité latente a d'ailleurs donné naissance à des orages, parfois intenses la nuit de samedi à dimanche, surtout à l'est de notre pays.
Carte des masses d'air à 850 hPa (environ 1500 m  d'altitude) : on voit bien l'invasion d'air très chaud, d'origine tropicale, de couleur orange sur la carte, atteindre nos régions.
 

Newsflash

Prochains jours

Vendredi 13°
Samedi 13°
Dimanche 12°
Lundi 15°
Mardi 16°

Relevé à 03:03

  • Ostende : 7°
  • Gand : 8°
  • Anvers : 7°
  • Bruxelles : 7°
  • Charleroi : 8°
  • Namur : 7°
  • Liège : 6°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Bastogne à 03:04
Température : 6.9°C
Pression : 1020 hPa
Humidité : 84%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : -